Chapelle Sainte Cécile

Fermer LA CHAPELLE

Fermer LES TRAVAUX DE RESTAURATION BATIMENT

Fermer LES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

Fermer TÉMOIGNAGES: Vies et Fêtes autour de la Chapelle

Fermer Sites autour de la chapelle

Fermer Pour VENIR à Sainte Cécile-PLANS

L'Association

Fermer LES AMIS DE LA CHAPELLE SAINTE CÉCILE

Fermer PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos

Fermer NOS FÊTES mémorables

Fermer Arts et Techniques

Fermer NOUS REJOINDRE comme adhérent

Fermer NOUS CONTACTER

Les projets

Programmes et reportages

2017

2017-web-programmationsaintececile.jpg

**********

DONS pour la création

des vitraux

de la chapelle:

 

En ligne sécurisée:

https://www.fondation-

patrimoine.org/les-

projets/sainte-cecile-a-flee

 

ou télécharger le bon

de souscription papier:

F1web.jpg

 

 

****************

Articles sur le vitrail

dans Arts et techniques

*****

Diaporama en vidéo

2015, sur

le vitrail contemporain

gifvitrail_2015.jpg

**********

index.jpg

L'art du vitrail,

techniques et histoire

********

udo_zembock_paderborn.gif

Quatre expositions

2014 et 2015

sur le

Vitrail contemporain

 

===========

Cartes postales
cartespostalesstececilesmanim.gif

===========

LA CHAPELLE

Architecture,

mobilier,

 restauration du mobilier

avant1930gravurerelevenef.jpg

 

Webmaster - Infos
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Inscription au site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 6 membres


Connectés :

( personne )
Nos partenaires
PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos - Saison 2012
 

 

 

 


 

 

 

 


      samedi 16 juin à 20h00: concert avec l'ensemble « L'éventail » issu de l'Ecole de Musique Intercommunale du Val de Loir sous la direction de Katherine Tewson.

20120616leventail.gif
 

 

 

 


 

 

 

 


      dimanche 15 juillet à 17h00: concert avec les AirElles, trio de jazz vocal féminin.

Photos du concert :

20120715lesairelles02.gif20120715lesairelles01.gif

20120715lesairelles03.gif

 


 20120715lesairelles.gif


Laëtitia Roy                 Caroline Blin             Nadine Lorin

Le jazz vocal féminin connaît un essor important depuis quelques années.
Les AirElles, souhaitant apporter leur contribution à ce mouvement, ont choisi le parti de privilégier avant tout l’expression francophone. Il ne s’agit donc pas pour elles de reprendre les “tubes” en l’état. Elles risquent l’adaptation, parfois simple traduction comme pour “Summertime”, parfois écriture dans “Bernie”, tiré du “Bernie’s tune” immortalisé par Chet Baker et Gerry Mulligan.
Elles innovent également en revisitant des classiques comme “Girl Talk”, “Stolen Moments” ou encore “Creole Love Call”. Ce sont également des reprises d’excellentes adaptations comme “Pleurer des rivières” ou “Les yeux ouverts” . Elles explorent également avec gourmandise et coquinerie quelques chansons traditionnelles françaises comme “au clair de la lune” en leur donnant une saveur gospel inédite.

Le groupe « Les AirElles » s’est formé autour de la complicité et du travail de trois chanteuses,
 
Caroline BLIN,
Nadine LORIN,
Laëtitia ROY.
 
Leur complémentarité vocale et leurs personnalités contribuent à vous envoûter en toute intimité avec des "A Capella" savoureux.

Une partie de leur spectacle est a cappella, pour l’autre, elles sont accompagnées de Francis LORIN à la guitare et de Pierre LEGER à la contrebasse.

Les arrangements de Francis sur des morceaux jazzy comme Bernie (Bernie’s tune), l’eau et le feu (walk on boy), ou des créations comme Pierrot ou le sac à main sont des gourmandises à déguster sans modération.

Les AirElles s’inspirent d’artistes qu’elles apprécient particulièrement tel que le Trio Esperanza, les Voice Messengers, Double Six, ainsi que du son des Andrew Sisters.
 
 
Les AirElles sont soutenues par l’association De Vives Voix, 10 rue de Château Gaillard, 37230 Fondettes

contact : 06 89 72 72 62
lesairelles@hotmail.fr
http://www.myspace.com/lesairelles
 

 

 

 

 


 

 

 

 


    samedi 28 juillet à partir de 18h 30: concerts de musique Klezmer et d'Europe de l'Est avec Musique Ensemble XXe, repas partagé,
puis concert de Tsiganesh Gang.

►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►
Le public et le beau temps,
quelle chance nous avons eu!
20120728_klezmer02.gif
étaient au rendez-vous de la musique Klezmer;
sous la direction d'Aymeric Pin,
musicien vibrant de passion et de  talent,

20120728_klezmer10.gif
qui nous a enchanté avec  Musique ensemble 20e,
20120728_klezmer01.gif

20120728_klezmer03.gif

20120728_klezmer05.gif20120728_klezmer06.gif20120728_klezmer07.gif
►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►

et beaucoup ému avec Tziganesh Gang.
visuel_tsiganesh_gang.gif

►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►

20120728_klezmer11.gif20120728_klezmer12.gif
 

20120728_klezmer08.gif20120728_klezmer14.gif


►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►►


20120728klezmer.gif

   
Tsiganesh Gang est un quintet réunissant des musiciens d'horizons divers (klezmer, jazz, trad, classique) qui ont le point commun d'aimer les mélanges ! Un morceau tsigane qui file vers le swing, des rythmes balkaniques qui se promènent en Amérique du Sud, une vieille chanson yiddish qui dérape en impro ... Avec plaisir et bonne humeur !


Tsiganesh Gang :
Aymeric Pin: clarinette
Aurélie Branger: violon, Cyril Trochu: accordéon
Éric Mouchot: contrebasse, Maël Guezel: percussions
 
 
Aymeric Pin, clarinettiste de formation classique, multiplie les expériences dans différents univers musicaux. Musiques pour des compagnies théâtrales, des courts-métrages, tango avec le sextet La Tinta, musique colombienne avec Cumbia Ya, improvisation au sein de l'ensemble de sound-painting Anitya… Passionné de musique klezmer, il fonde TSIGANESH GANG en 2012.

Aurélie Branger se forme en violon à l’ENM de Saint-Nazaire, puis à la Ville de Paris, où elle obtient un Premier Prix de violon et de musique de chambre. Parallèlement, elle suit une formation musicologique, aboutissant à un master à l’Université de la Sorbonne et aux Prix d’Analyse et d’Esthétique du CNSMDP. Elle a travaillé le violon avec Olivier Pons, et enseigne aujourd’hui en conservatoire, multipliant les expériences musicales au sein de diverses formations classiques ou contemporaines (Quatuor Zadig, ensemble Opus Open, Anitya) ; elle collabore également régulièrement avec des compagnies théâtrales (Théâtre de l'Estrade, Compagnie Bal de mots, Océd’art, Compagnie Les Trois Temps).
 
Cyril Trochu travaille ses instruments (piano, accordéon) à la croisée de différentes esthétiques : le jazz, la musique improvisée, la chanson française et la création contemporaine. Sa formation de pianiste a débuté avec Jean-Marie Bellec au Conservatoire de Nantes ; il obtient parallèlement un DEM jazz. Il a ensuite intégré la Bill Evans Piano Academy auprès de Bernard Maury, puis travaillé auprès de Guillaume Roy, Denis Colin, Bruno Chevillon, la Compagnie Lubat… Il poursuit son  activité comme pianiste, accordéoniste ou accompagnateur-arrangeur au sein de plusieurs formations jazz, cabaret ou chanson (Peril jazz Quartet, Alcheringa, Kuroi, Ellipse, le Chas Quartet, le Franzktrio, Jazz Oblik), et participe régulièrement à différents projets et festivals (au Pannonica  à Nantes, au Carré Bleu à Poitiers, à l’Europa Jazz Festival du Mans, Festival de « Jazz en Artois »).

Eric Mouchot débute la musique en autodidacte par la basse électrique, au sein d'un groupe de pop rock avec son frère guitariste. Après plusieurs années d'apprentissage, il entre à l'IACP (Institut d’Art de Culture et de Perception) afin d'y étudier le jazz, le jeu en orchestre, l'harmonie... Puis il entreprend l'étude de la contrebasse et entre au Conservatoire de Vincennes pour six années en classe de musique classique. Aujourd’hui il participe à de multiples formations et projets de jazz, musique afro cubaine, pop rock, ainsi que de sound-painting (ensembles Anitya et SPoumj). 

Maël Guezel étudie les percussions à l’ENMD de Dieppe, où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales en 2002. Il continue ensuite à travailler avec Michèle Claude, Franck Tortiller et Ève Payeur, puis rencontre Joël Grare, percussionniste atypique avec lequel il joue dans plusieurs projets (L’encre de Chine d’Yvan Cassar au Palais des Congrès en 2005, enregistrement du cd « Paris-Istanbul-Shanghaï » avec Les voleurs de lune en 2008, l’Oratorio Mundi d’A. Amar au Festival des musiques sacrées de Fès en 2011). Musicien éclectique, il collabore avec des compagnies théâtrales et de danses, a créé la musique de films-reportages et de courts métrages… Il a également formé avec le chanteur Romain Dudek un duo remarqué (« La poésie des usines »,album salué par la presse), et joue aujourd’hui en solo, en trio avec « Hohhot » ou encore avec la formation de jazz Ibrahim Maalouf Sextet.
 

 

 

 


 

 

 

 


•  samedi 18 août à partir de 19h 30: concert avec Jean-Louis Capezzali, hautboïste classique et Jean-Luc Fillon, hautboïste jazz et leurs musiciens : rencontre musicale et improvisations.

Public très nombreux et très beau soleil, en cette soirée du 18 aout 2012,
pour le concert de Jean Louis Capezzali,
Jean Luc Fillon, Didier Ithursarry et Eric Levionnois,

Sur les accords de la Roche Bleue.
Dégustation avant le concert
, à l'extérieur,d'un délicieux vin blanc de Sébastien Cornille,
et un après concert blanc et rouge sous l'auvent accompagné
de petits grignotages.


20120818_capezzalico1.gif20120818_capezzalico2.gif


20120818_capezzalico3.gif20120818_capezzalico4.gif


20120818_capezzalietco05.gif20120818_capezzalietco06.gif

20120818_capezzalietco07.gif20120818_capezzalietco08.gif

20120818_capezzalietco09.gif20120818_capezzalietco10.gif

        



20120818capezzali.gif
 

"SUR LES ACCORDS DE LA ROCHE BLEUE"

 

Jean-Louis Capezzali, débute l'apprentissage de la musique à l'âge de 9 ans avec le piano et découvre le hautbois à 14 ans, en écoutant un enregistrement des concerti de Vivaldi interprétés par Pierre Pierlot. Après une année de cours à la Schola Cantorum de Paris, il entre en "classes à horaires aménagés musique" (CHAM) au CNR de Versailles où il étudie le hautbois avec Gaston Longatte. Il remporte la médaille d'or et le prix d'honneur puis obtient le certificat d'aptitude (CA) de professeur de hautbois.En 1979 il est nommé, à l'âge de vingt ans, premier hautbois solo des Concerts Lamoureux. En 1984, il est reçu premier hautbois solo à l'Orchestre philharmonique de Radio France. Il est également lauréat des Concours internationaux de Genève (1982) et de Prague (1986). En 1988, après avoir assuré le poste d'assistant dans la classe de Maurice Bourgue au CNSM de Paris, il le remplace en qualité de professeur titulaire lors de son départ pour le conservatoire de Genève. Depuis 1998, il enseigne au CNSM de Lyon où il est également chargé de la responsabilité pédagogique du département des bois. Il est également professeur de hautbois à la Haute Ecole de Musique du Conservatoire de Lausanne. Il assure annuellement des sessions de perfectionnement en pratique instrumentale et en musique de chambre à l'École Britten, Institut Supérieur de Musique de Périgueux, et forme la future génération de hautboïstes dans les académies internationales comme celle de Telč en République tchèque, Musicalp à Courchevel, ou du Festival Pablo Casals de Prades. Il mène, parallèlement à ces activités, une carrière de chambriste et de soliste qui l'amène à se produire avec les plus grandes formations : Orchestre national Bordeaux Aquitaine, Ensemble orchestral de Paris, Orchestre de chambre de Toulouse, … Il est régulièrement invité à donner des concerts et des classes de maître en Chine, Japon, Corée, Taïwan, Scandinavie, Russie, Allemagne, Espagne, Pologne, République Tchèque, États-Unis, où il représente l'école française des vents.

  Essayeur chez Buffet Crampon depuis 1992, il contribue également au développement du hautbois, particulièrement des hautbois en Green Line.

Enregistrements
  • Qigang Chen: Extase (Virgin Classics 2006)
  • Jean Françaix, Georges Auric : Musique de chambre - Trios & sonates (Arion 2005)
  • Charles Koechlin : Sonatines 1 et 2 (Gallo 2002)
  • Kurtag; Florentz; Ligeti; Pesson (Arion 1998)
  • Wagner: Siegfried Idyll in E WWV103 (Gallo 1996)
  • Mozart: Divertimento K136, Oboe Concerto K314 avec l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine (Forlane 1996)
  • Schumann Kalliwoda, Johann Peter Pixis : The Romantic Oboe (Disques Pierre Verany 1994)
  • Mais aussi : Milhaud, Prokofiev, Poulenc, Martinu, …
 

Jean-Luc « oboman » Fillon
fait partie des rares musiciens dont le parcours artistique est jalonné de réalisations originales et multiples. Compositeur multi-instrumentiste, doté d’un solide bagage classique, il emprunte, avec un savant mélange de discrétion et de persévérance, l’un des itinéraires artistiques les plus dépaysants et convaincants de notre scène musicale.
Le voici aujourd’hui sur ses instruments de prédilection, le hautbois et le cor anglais, sur lesquels il révèle de vrais talents de mélodiste ; la richesse sonore, l’authenticité et le lyrisme du hautbois - instrument jusqu’alors confiné dans les musiques de tradition écrite - associées à la virtuosité de cet improvisateur hors norme ne manqueront pas de nous séduire. Depuis 2001, il enchaîne de nombreuses réalisations discographiques et scéniques, illustrant ainsi le caractère novateur et original de sa démarche artistique. Il a collaboré avec de nombreux musiciens :
 Patrice Caratini, Antoine Hervé, Claude Barthélémy, Georges Rabol, Bob Mintzer, Glenn Ferris, Michele
Hendricks, Paolo Fresu, Nguyen Lee, Jean-Marc Padovani, Lauren Newton, Pierre Blanchard, Olivier Ker Ourio, Michel Bénita, Jean-Jacques Avenel, Tony Rabeson, Michael Ferlberbaum, Karl Jannuska, Jarrod Cagwin, João Paulo, Didier Ithurssary, Bruno Rousselet, Fawzy Al Aiedy, Adel Shams El-Din, Michael Rabinowitz, Paul Hanson, Manuel Rocheman, Ronnie Lynn Patterson…
 
Récemment, Jean-Luc Fillon a présenté sa création « Hautbois Nomade » en soliste avec l’Orchestre National d’Ile de France et son trio « Oboa ». Il a également été invité par Martial Solal pour les épreuves en duo du Concours de Piano et a présenté « Du Jazz Plein les Yeux » lors d’un grand concert retransmis sur France Musique. Il a effectué plusieurs tournées aux Etats-Unis, en Allemagne, Suisse, Angleterre et Portugal.
 
" N’écoutez pas Jean-Luc Fillon en pensant qu’il joue d’un instrument peu utilisé en Jazz. Il n’a pas besoin de ce genre "d’indulgence", son talent de compositeur et d’improvisateur fait rapidement oublier l’instrument.
 
Dès la première plage, on est sûr que Jean-Luc Fillon sait de quoi il parle et qu’il maîtrise tous les aspects essentiels de la musique de Jazz, sans parler de sa technique instrumentale au dessus de tout soupçon. João Paulo est de son côté un pianiste qui sait vraiment comment agir en duo, et ce n’est pas un mince compliment "
Martial Solal
 
L’écoute de ses cinq derniers albums est vivement recommandée ! Ecouter sur Deezer

 

Didier Ithursarry, basque et accordéoniste à la fois, étudie l’art des sons au conservatoire de Bayonne avant d’intégrer la classe d’accordéon du Conservatoire National d’Orsay ; il y obtient avec brio sa médaille d’or, un prix de perfectionnement, ainsi que son Diplôme d’État. Parallèlement à ses sérieuses études musicales, il prend le temps d’enrichir son savoir faire et multiplie les expériences musicales en jouant avec  Alfredo Arias et Annie Fratellini, en accompagnant Clarika, Juan Carlos Caceres, Susy Firth, Sanseverino…

Que croyez-vous qu’il advint alors ?

Claude Barthélémy, « derechef national », le remarque derrière François Béranger et l’engage fissa dans l’Orchestre National de Jazz nouvelle mouture. Il y joue pendant trois ans, de 2002 à 2005 et participe à l’enregistrement deux très beaux albums : « La Fête de L’Eau » et « Admirabelamour ». Didier Ithursarry, musicien aux aguets, passe aisément d’un monde à l’autre. D’un tempérament curieux, avide de rencontres, il évolue dans le trio de Jauvain - Ithursarry - Bras, dans le quartet de Serge Luc, celui de Marco Compo, le quintet de Claude Barthélemy, et plus récemment le quartet de Jacques Vidal, Frédéric Sylvestre et Florine Niculescu, mais aussi l’ensemble « Danzas » de Jean-Marie Machado, en trio avec Sébastien Llado mais aussi des collaborations avec Marc Ducret, Louis Sclavis… Il appartient à cette lignée d’accordéonistes Français d’après guerre qui furent inspirés par le jazz et le swing manouche, avec dès les débuts de ce mouvement des collaborations répétées entre Jo Privat et Django Reinhardt. Formés au « Musette », ils surent intégrer avec intelligence les éléments essentiels de ce nouveau courant musical et ainsi révolutionner le monde de l’accordéon : les pionniers tels Gus Viseur, Charley Bazin, Tony Murena et les héritiers plus récents comme Marcel Azzola, Richard Galiano, Daniel Mille…


 Eric Levionnois Né en 1961, il entre à l’âge de quatorze ans au Conservatoire National Supérieur de Paris où il étudie le violoncelle avec André Navarra et Philippe Muller.
Après l’obtention des premiers prix de violoncelle et de musique de chambre, il suit un cycle de perfectionnement auprès du grand pianiste Jean Hubeau, en formations de trio à cordes, trio avec piano et quatuor avec piano.
C’est à cette époque qu’il devient lauréat du Concours International de la Ville de Paris.
Eric Levionnois joue alors régulièrement avec des orchestres symphoniques et des orchestres à cordes dans un répertoire allant du baroque au vingtième siècle. Il participe également à des séminaires d’interprétation avec
Mstislav Rostropovitch qui marqueront profondément sa personnalité musicale.
Après avoir enseigné pendant quatre ans au Conservatoire National Supérieur de Paris, Eric Levionnois est nommé premier violoncelle “super-soliste” à l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
Accompagné par cet orchestre, il interprète les grandes oeuvres pour violoncelle aux côtés de Marek Janowsky, Armin Jordan et Myung-Whun Chung avec lequel il joue également en musique de chambre.
Parallèlement, il fonde avec Jean-Louis Capezzali, Jeanne-Marie Conquer, Christophe Gaugué et Thomas Tercieux l’ensemble “Les Musiciens de St Vivant” et, artiste complet, il rejoint régulièrement des musiciens tels que Richard Galliano ou Hervé Sellin pour des concerts Jazz.
Eric Levionnois joue un violoncelle de Patrick Robin, le “Saint Vivant”, daté de 1994. 
  
 

 

 

 


 

 

 

 


Sous un soleil magnifique,  à l'ombre du grand tilleul, dimanche 9 septembre à 15h00 a eu lieu le concert avec l'ensemble Crescendo sous la direction de Isabelle Cauchas.

isabellecauchaportrait.gif


20120909_8_crescendo_concert.gif20120909_6_crescendo_concert.gif


20120909_4_crescendo_concert.gif20120909_3_crescendo_concert.gif

20120909_2_crescendo_concert.gif20120909_5_crescendo_concert.gif

20120909_7_crescendo_concert.gif



 

La Javanaise de Serge Gainsbourg



Klezmer Karnival de Philip Sparke



Voir de nombreuses photos de la journée de l'orchestre à la chapelle Sainte Cécile sur:
 
http://crescendoensemble.viabloga.com

20120909_1_crescendo_concert.gifPierre Sternberger

Président Ensemble Musical Crescendo, Orchestre d’Harmonie de Parcé-sur-Sarthe,
Membre Commission Communication Fédération Musicale de la Sarthe.

 


 
20120909crescendo.gif
 
 
Programme :

Palladio de Karl Jenkins

Cheyenne de Roland Barrett

The Hungarian Spirit de Roland Kernen

Welsh Rhapsody de James Curnow

La Javanaise de Serge Gainsbourg

Un été 42 de Michel Legrand

Borsalino de Claude Bolling

Klezmer Karnival de Philip Sparke

Music for a Darkened Theatre de Danny Elfman


 
 
L'Orchestre d'Harmonie Crescendo de 
L'Historique

Les archives départementales donnent 1882 comme date à laquelle une société musicale existe à PARCÉ sous le nom de fanfare. La date qui figure sur la bannière est 1884.
Cependant on suppose que la formation existait un peu avant. De nombreuses médailles glanées dans différents concours et festivals (2 septembre 1883 à la Flèche - 8 et 9 juin 1884 à Sablé - 14 mai 1885 à Angers - 11 juillet 1886 à Loué - 1903 à Beaufort - 4 juillet 1909 première fête fédérale au Mans) sont venus se fixer sur le prestigieux emblème.
A cette époque, la musique est dirigée par Monsieur AUBERT. Le 28 Décembre 1899, la fanfare devient municipale. En 1900, Monsieur René GIRAUD (Maire) en assurera la présidence, tandis que la direction sera tenue par Monsieur Francis GALLAIS.
Le 30 novembre 1907, à l'initiative du Docteur Eugéne ALBERT, alors président, la société fut rebaptisée " AMICALE DE PARCÉ ". On retrouve la musique pour l'inauguration du monument aux morts en 1921, président : Monsieur GALLAIS, directeur : Monsieur ROGER. Le 29 mai 1923, la musique redevient " FANFARE DE PARCE ". Naissance de la " PARCÉENNE", le 10 août 1927 dont le siège social est au " logis Saint Martin ". Un fanion est offert à la musique en 1932. Nouveau bureau en 1934, président ; Monsieur Jacques GIRAUD, directeur : Monsieur BOURGOIN qui sera remplacé en 1938 par Monsieur MARÉCHAL.
Le 09 janvier 1948, la société reprend son nom d'origine " FANFARE DE PARCE " sous la présidence de Monsieur Paul DEFORGE et c'est Monsieur Louis LASNE qui prendra la direction. Les années qui suivent vont perturber la musique, Monsieur GALPIN succède à Monsieur LASNE en 1953. En 1954, la formation retrouve son nom " LA PARCÉENNE " pour finir malheureusement par le décès de son chef Monsieur GALPIN en 1955. Quelques années plus tard la musique obtint un nouveau local en 1961. Mais très vite, en 1962, des polémiques avec la municipalité mettent fin à cette grande histoire de 80 années.
... 30 années plus tard, en 1992, après des divergences avec la municipalité de VION, la musique de cette commune contrainte à la quitter, arrive à PARCE. Ainsi "l'ENSEMBLE MUSICAL CRESCENDO " verra le jour en 1993. Son président est Daniel FOUSSIER et le directeur Jean-François CHAMPION.
2000, les musiciens choisissent Denis FRESLON comme président. La direction est partagée entre Jean-François CHAMPION et Nicolas LEUDIERE.
2006 -Freddy ROGER succède à Denis FRESLON à la Présidence, Nicolas LEUDIERE est Directeur Musical.
2008 -L'Ensemble Musical Crescendo obtient le 1er Prix "Moderato" du Concours International pour Orchestres à Vents de Strasbourg - "EOLIA 2008" - Direction Musicale : Nicolas LEUDIERE.
2009 -Philippe VENANT succède à Nicolas LEUDIERE à la Direction Musicale
2010 -Pierre STERNBERGER succède à Freddy ROGER à la Présidence de "Crescendo"
2010 -Isabelle CAUCHAS succède à Philippe VENANT à la Direction Musicale de "Crescendo" 

 http://crescendoensemble.viabloga.com

 

 

 

 


 

 

 

 


  15 et 16 septembre: Journées européennes du patrimoine :
*intervention pendant les deux jours de Franck Eymon de l'association La Mesnie de la Licorne sur l'usage des couleurs dans les fresques et peintures murales au Moyen-âge.
*visites libres et guidées. 
 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

• Le Concert Sacré avec le Chœur Alternance sous la direction de Michelle Guyard, avec Sandrine Marchina, soprano et Marc Saint Raymond, baryton du dimanche 30 septembre fût un moment exceptionnel.
  Les chanteurs et le public, portés ensemble par la magie de notre chapelle, furent "enchantés" par la beauté et l'harmonie des voix et du lieu.



  20120930alternance01.gif
Le Chœur Alternance, présentation.




20120930_sandrinemarchina_chapellesaintececile01.gif
Sandrine Marchina

20120930alternance02.gif
  Le Chœur Alternance, après concert, petit en-cas avant le retour sur Paris.



20120930sandrinemarchina.gif
 
Programme :

Gloria de Vivaldi (extraits)
Lauda Sion de Mendelssohn (extraits)
Cantique de Racine de Gabriel Fauré 
Noëls anglais, ...

 
LES INTERPRÈTES

Michèle GUYARD
Michèle Guyard se passionne pour le piano dès son plus jeune âge. Elle vient parfaire à Paris la technique de l'instrument et suivre les cours d'écriture à l'Ecole César Franck. Lauréate du Concours International de Piano de Genève, elle entre ensuite dans la classe d'orgue du professeur Edouard Souberbielle puis obtient un Premier prix d'orgue au Conservatoire National Supérieur de Paris. Elle complète ses connaissances sous la direction du Maitre Gaston Litaize. Soliste à Radio-France, elle sera par la suite titulaire du Grand-Orgue de. Saint-Merci et de la chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière à Paris, tout en poursuivant une carrière de soliste internationale. Elle porte un intérêt tout particulier à l'interprétation de la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, sur laquelle elle a effectué d'importantes recherches. Elle se passionne également pour le travail de Chef de Chant et la Direction de chœurs.
Michèle GUYARD a créé le chœur ALTERNANCE en 2001, qu'elle dirige dans un large répertoire de musique sacrée et profane.
 
Chœur ALTERNANCE
Chœur mixte d'amateurs, il regroupe actuellement une vingtaine de choristes. Sacré ou profane, son répertoire varié s'étend de la Renaissance au XXe siècle, en passant par le Baroque et tout dernièrement par des opérettes des XIXe et XXe siècles .
ALTERNANCE se produit régulièrement dans différentes églises ou salles parisiennes: Père-Lachaise, Sainte-Rita, St-Jean-Bosco..., mais aussi sur des scènes étrangères, notamment lors du Festival de chorales au Royal Albert Hall de Londres. Il a été sollicité pour participer aux célébrations du millénaire de l'Abbaye de Cluny en septembre 2010.
 
Sandrine MARCHINA, soprano
sandrinemarchina.gifSandrine MARCHINA découvre sa passion du chant à 22 ans, mais choisit de travailler en entreprise pour pouvoir chanteren toute liberté (elle est l’Assistante du Président d’une Société cotée en bourse).
Choriste au Chœur de la Sorbonne puis à l’Orchestre de Paris, ses chefs l’encouragent à devenir soliste. Elle prend alors deux cours de chants par semaine et obtient un 1er Prix à l’UFAM après six mois de cours, puis passe directement en 3e année deconservatoire. Elle obtient à Paris son premier Prix de chant avec les Félicitations du Jury (composé entre autres de GabrielBacquier et de Mady Mesplé) et fait la connaissance de plusieurs chefs de chœur, chefs d’orchestre ou organistes quil’invitent en soliste pour des récitals d’opéras ou des oratorios.
En 1999, la B.N.P. la fait participer à la soirée « Les Artistes en Entreprise », où elle chante en soliste deux airs de Rossinisur la scène du Palais des Congrès à Paris. Sandrine chante également pour des Assemblées générales d’entreprises(A.M.F., banques…).
Elle a donné plusieurs récitals dans des lieux prestigieux tels que le Palais des Congrès, la Salle Gaveau, le Sénat, et a été soliste dans des oratorios avec chœur et orchestre, à l'église St-Sulpice notamment.
Affectionnant particulièrement la scène et le théâtre, elle a déjà joué dans une vingtaine d’opérettes (d’Offenbach à MauriceYvain) ou dans des opéras-comiques italiens. Ainsi, elle a été Norina dans Don Pasquale de Donizetti.
 
Marc SAINT RAYMOND, baryton
marcsaintraymond.gifMarc Saint Raymond pratique le chant lyrique parallèlement à son activité professionnelle dans la communication. Après des études de piano et solfège, il suit le cursus de chant des conservatoires de la Ville de Paris, complété par des stages et des master-classes. Il chante aussi bien le lied et la mélodie que l'oratorio et l'opéra. A la scène, il a tenu les rôles de : Rodimarte dans Le Triomphe de l'Honneur de Scarlatti, du Poète dans Prima la Musica de Salieri, de Mill dans La Cambiale di Matrirnonio de Rossini, et du Dr Malatesta dans Don Pasquale de Donizetti.

Slava CHEVLIAKOV, organiste
Né à Budapest, il est attiré très tôt par la musique, ce qui le conduit à étudier le piano puis l’orgue au Collègue musical du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou. Admis au Conservatoire Tchaïkovsky, il se voit décerner en 1995 les Premiers Prix d’Orgue, de Piano et de Musicologie. Il obtient ensuite à Paris le Premier Prix du Concours d’Orgue de l’UFAM, le Prix d’Excellence et le Premier Prix de virtuosité du Cycle de perfectionnement du CNR de Rueil-Malmaison. Outre ses récitals d’orgue, Slava accompagne les tournées en France et à l’étranger, d’ensembles de musique de chambre, instrumentaux ou vocaux. Il est actuellement organiste titulaire de l’église St-Léon à Paris 15e et enseigne l’orgue aux conservatoires de Garches et Suresnes.

      

 

 

 


 

 

  


Date de création : 11/07/2012 @ 17:06
Dernière modification : 02/07/2013 @ 18:32
Catégorie : PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos
Page lue 5413 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Nous rejoindre
Pour adhérer à notre association ou pour renouveler votre adhésion,
télécharger ici le bulletin à nous envoyer.

MERCI



Association  « Les Amis de Sainte-Cécile »
association loi 1901 – Mairie  72500 – Flée



Association « Les Amis de Sainte-Cécile »
L’association a pour but de participer à la restauration et à l’animation culturelle de la chapelle Sainte-Cécile.

Nous nous permettons de rappeler à nos adhérents et à notre public des concerts que nous n'avons plus de subventions pour payer les cachets des artistes et les locations de pianos, non plus pour le "pot" de fin de soirée.
Nous tenons au principe de l'entrée libre, mais rappelons que le chapeau à la sortie devient, avec les adhésions, notre seul moyen de continuer les animations et la restauration de la chapelle. Merci de votre soutien.

 
Vous pouvez adhérer au moyen du bulletin ci-dessous. Les cotisations versées par les adhérents peuvent ouvrir droit à la réduction de 50% d’impôt prévue à l’article 200-2 du CGI (Code des Impôts). Exemple : 30€ versés = 15€ de déduction.
Toute personne souhaitant bénéficier de la réduction d’impôt pourra à sa demande se voir délivrer par l’association un reçu conforme au modèle-type fixé par l’arrêté du 25 octobre 2000 et pourra l’annexer à sa déclaration de revenus.
Les dons effectués ouvrent droit à une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20 % du revenu imposable.
 
Exemple : un don de 100 euros = 66 euros d'économie d'impôt
* Nous souhaitons mettre à jour les adresses courriel et les numéros de téléphone des membres afin de faciliter la communication : aidez-nous en écrivant votre email très lisiblement et en script (respectez les majuscules, SVP ). Merci beaucoup.
 

 

^ Haut ^