Chapelle Sainte Cécile

Fermer LA CHAPELLE

Fermer LES TRAVAUX DE RESTAURATION BATIMENT

Fermer LES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

Fermer TÉMOIGNAGES: Vies et Fêtes autour de la Chapelle

Fermer Sites autour de la chapelle

Fermer Pour VENIR à Sainte Cécile-PLANS

L'Association

Fermer LES AMIS DE LA CHAPELLE SAINTE CÉCILE

Fermer PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos

Fermer NOS FÊTES mémorables

Fermer Arts et Techniques

Fermer NOUS REJOINDRE comme adhérent

Fermer NOUS CONTACTER

Les projets

Programmes et reportages

2017

2017-web-programmationsaintececile.jpg

**********

DONS pour la création

des vitraux

de la chapelle:

 

En ligne sécurisée:

https://www.fondation-

patrimoine.org/les-

projets/sainte-cecile-a-flee

 

ou télécharger le bon

de souscription papier:

F1web.jpg

 

 

****************

Articles sur le vitrail

dans Arts et techniques

*****

Diaporama en vidéo

2015, sur

le vitrail contemporain

gifvitrail_2015.jpg

**********

index.jpg

L'art du vitrail,

techniques et histoire

********

udo_zembock_paderborn.gif

Quatre expositions

2014 et 2015

sur le

Vitrail contemporain

 

===========

Cartes postales
cartespostalesstececilesmanim.gif

===========

LA CHAPELLE

Architecture,

mobilier,

 restauration du mobilier

avant1930gravurerelevenef.jpg

 

Webmaster - Infos
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Inscription au site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 6 membres


Connectés :

( personne )
Nos partenaires
Arts et Techniques - Le vitrail contemporain
titre_vitrailcontemporain.gif
 
 
 

Le vitrail contemporain

Le document en diaporama ci-dessous, actualisé en vidéo.

démarrer le diaporama  ,puis possible affichage en plein écran sur pleinecran.jpg

touche ECHAP du clavier pour revenir à l'affichage du site

 


L'essor du vitrail français contemporain

 "Le vitrail d'aujourd'hui est caractérisé par une quête de nouveaux chemins riches en idées. En France, au cours des dernières années, il a pris un grand essor, qui lui a valu pour ainsi dire d'être "redécouvert" en 1992 au niveau international, comme a pu le reconnaître un Andrew Moor, expert international pour le vitrail contemporain.

Pendant de longues années, un groupe d'artistes allemands avait exercé une influence décisive à l'échelle internationale. Le monde du vitrail accordait une attention particulière à l'importance que ce groupe attachait aux qualités spécifiques de l'espace, de la matière et de la lumière d'un édifice donné. Mais dès à présent, les positions sont redéfinies et de nouvelles approches s'esquissent visant à élargir le champ d'expression esthétique du vitrail en conférant une plus grande liberté au langage individuel de chaque artiste.
 
  Vitrail de Gilles Rousvoal

Le cadre du renouveau du vitrail français est cependant particulier.
En effet, en France, la plupart des vitraux contemporains se trouvent dans des édifices religieux ; l'art du vitrail a moins su s'imposer ici dans le domaine profane que ce n'est le cas en Angleterre ou aux Étas-Unis par exemple. En revanche, les impulsions qui, vers le milieu de ce siècle, émanèrent de l'Église, étaient extraordinairement fortes et ont permis au vitrail français d'occuper une place de premier rang dans l'histoire de la création artistique contemporaine.

Alors qu'en Allemagne on suivait encore les anciens exemples en insistant sur la fonction didactique du vitrail et que l'on vilipendait l'art moderne dans les espaces sacrés, les pères dominicains Marie-Alain Couturier et Raymond Régamey s'efforçaient de se dégager d'un vitrail de qualité moyenne racontant des histoires pour parvenir à un véritable art chrétien vivant et par là moderne. C'est ainsi qu'à la suite des vitraux de Notre-Dame-de-Toute-Grâce à Assy furent créés entre autres ceux de la Chapelle du Rosaire à Vence par Henri Matisse (1947-1951), de l'église des Bréseux dans le Jura par Alfred Manessier (1948) et, pour l'église du Sacré-Coeur d'Audincourt, d'abord la frise en dalles de verre de Fernand Léger (1950) et ensuite les murs en dalles de verre de Jean Bazaine pour la chapelle baptismale (1954).

Ces œuvres allaient avoir un grand impact en Suisse et aussi en Allemagne : Alfred Manessier, qui avait créé aux Bréseux les premiers vitraux non-figuratifs destinés à un édifice religieux ancien, obtint de nombreuses commandes dans les deux pays, et grâce à Audincourt, la technique de la dalle de verre prospérait en tant que principe majeur de l'architecture moderne. Et comme les réglementations théologiques sévères auxquelles étaient soumis les vitraux ne s'appliquaient pas aux murs en dalles de verre en tant qu'éléments architectoniques, ceux-ci favorisèrent plus particulièrement l'entrée de l'art non-figuratif dans les espaces sacrés.

   En France, entre-temps, l'on commençait, par contre, à se poser la question de savoir dans quelle mesure l'art religieux pouvait être moderne et quelle fonction évangélique pouvait bien exercer l'image dans l'église. La reconnaissance ainsi exprimée d'un pouvoir propre de l'image soulevait plus d'une résistance. On aspirait de moins en moins à des solutions grandioses, et bientôt ceux qui prônaient des créations plus modestes, axées plus vers le décoratif que vers des contenus abstraits ou figuratifs se voulant porteurs d'un message important, tinrent le haut du pavé comme cela se manifeste dans bon nombre d'églises romanes et gothiques.
  vitrail de Claude Viallat
 
Cependant, au cours des dernières années, d'autres représentants reconnus de l'art contemporain ont pu développer de nouvelles idées dans le domaine du vitrail et grâce à leur collaboration avec des maîtres-verriers expérimentés, ont entamé un processus qui vise des effets de lumière des plus différenciés dans le cadre de l'architecture et encourage visiblement les potentialités créatrices dans l'usage du verre.
L'action des Monuments Historiques, ainsi que celle de certains diocèses, a contribué de manière décisive à cette nouvelle orientation.

Lors de l'attribution des commandes, deux attitudes différentes sont adoptées : soit, conscient de la responsabilité pour l'édifice, il est demandé une retenue respectant le cadre donné, ce qui limite a priori le cercle des artistes, soit on risque l'aventure en visant l'exceptionnel, voire même le chef-d'œuvre qui en impose.

Il est d'un usage courant aujourd'hui de répartir une commande sur plusieurs artistes. Cela procède d'une bonne intention et, selon l'édifice dont il s'agit, cela peut avoir du sens, mais comporte toujours bien des risques. Il est en effet difficile, à partir d'une simple maquette, de savoir si les artistes parviendront avec leurs œuvres à une véritable polyphonie soutenue par l'architecture ; bien trop vite ce genre d'expérimentation débouche sur une addition de monologues, ce qui n'est pas dépourvu d'un certain intérêt, mais n'est pas forcément profitable à chaque enceinte."
 
http://www.centre-vitrail.org/fr/le-vitrail-contemporain,24.html







"L'ŒUVRE DE VITRAIL"

texte de Philippe Vaillant, directeur des Cahiers de la Grive.

in ARTS CONTEMPORAINS ET ÉDIFICES ANCIENS, ACTES DE LA RENCONTRE INTERNATIONALE organisée par LA SECTION FRANÇAISE DE L'ICOMOS, Paris 26-28 novembre 1981.

 
"Le plasticien à qui est confiée la réalisation de vitraux dans une église se pose les conditions de l'œuvre:
  • Posséder les principes de la tradition qui fonde le rite célébré dans le lieu saint.
  • Se soumettre à l'architecture de l'édifice, à sa dédicace, à la liturgie.
  • Construire le plan d'ensemble, chaque thème se répondant dans l'horizontalité et la verticalité de l'édifice.
  • Réaliser le plan coloré selon les lois de la lumière et de l'orientation.
  • Articuler la figure du symbole dans la formulation du signe, en accordant la couleur à la ligne.
  • S'adresser aux hommes d'aujourd'hui, selon les données d'insertion de l'art contemporain dans les monuments anciens.
  • Favoriser, après sa conception et la réalisation, la transmission de l'œuvre.
Tel est l'énoncé des lois de la conscience plastique présidant à la réalisation de vitraux, à tout art ornemental, hier et aujourd'hui."
 

DOCUMENTS EN VIDÉO:
 

Abbatiale de Conques: Visite virtuelle en dix panoramiques
,
déplacements par le mouvement de la souris.

si le lien ne fonctionne pas ou pour une connexion bas débit:
http://www.ecliptique.com/conques/#



Conques - Villages de France - Arte - Mai 2012


Vidéo publiée le 14 mai 2012, durée 26mn 11s, interview sur les vitraux à 7mn du début.

Le village de Conques, en forme de coquillage et aux toits de lauzes, semble tout droit sorti du Moyen-Age. Le village se love autour de son abbatiale, Sainte-Foy de Conques, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Depuis plus de 1 000 ans, les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle y font halte. Aujourd'hui, aux pèlerins traditionnels, qui viennent saluer les reliques de Sainte-Foy, s'ajoutent désormais des randonneurs qui empruntent chaque jour cet itinéraire culturel et spirituel.

© Villages de France du 11 mai 2012 - Arte




Créations de vitraux du XXe siècle
 dans les cathédrales de France

 
Ajaccio (Corse), cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption
 
Vitraux de Bruno de Pirey (né en 1955) et Pierre Colas
 
Amiens (Picardie), cathédrale Notre-Dame
Jeannette Weiss-Gruber (née en 1934)
Baies des chapelles absidiales. Vitraux d’accompagnement. 1988-2000
Angers (Pays-de-la-Loire), cathédrale Saint-Maurice
Jacques Le Chevallier (1896-1986)
6 baies de la nef (côté sud), 3 baies de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié
Avignon (Provence-Alpes-Côte-d’Azur), cathédrale Notre-Dame-des-Doms
François Chapuis (1928-2002)
3 baies de la chapelle-tombeau de Jean XXII.1960
Beauvais (Picardie), cathédrale Saint-Pierre
Claude Courageux (né en 1938)
Baie de la chapelle des fonts baptismaux. La Fontaine de Vie .
Réalisation atelier Crèvecoeur. 1981

Michel Durand (né en 1931)
2 baies. Vitraux d’accompagnement. Réalisation atelier Durand. 1972

Sylvie Gaudin (1950-1994)
Baies du triforium et du bas-côté nord. Réalisation atelier Gaudin. 1986-1990

Max Ingrand (1908-1969)
Rose nord et lancettes. Le Jugement Dernier, Les Vierges sages et les vierges folles
Réalisation atelier Ingrand.1958

Anne Le Chevallier (née en 1937)
Baie de la chapelle des fonts baptismaux. Réalisation atelier Le Chevallier

Anne Le Chevallier (née en 1937)
Baie de la chapelle Sainte-Angadrême. Vie de la sainte et épisodes de la vie de saint Nicolas
Réalisation atelier Le Chevallier. Années 1980

Jacques Le Chevallier (1896-1986)
Vitraux de la chapelle Sainte-Anne. Vie de sainte Anne.
Réalisation atelier Le Chevallier. 1954

Jeannette Weiss-Gruber (née en 1934)
Vitraux dans la chapelle Saint-Léonard.Vitraux d’accompagnement
Réalisation atelier Gruber. 1985-1986
Besançon (Franche-Comté), cathédrale Saint-Jean
Jean-Jacques Gruber (1904-1988). 2 baies
Réalisation atelier Gruber. 1942

Jacques Le Chevallier (1896-1986). 5 baies
Réalisation atelier Le Chevallier. 1948
Blois (Centre), cathédrale Saint-Louis
Jan Dibbets (né en 1941)
Ensemble des vitraux de la nef (baies basses et hautes). Réalisation atelier Mauret.1995/2000
Bourges (Centre), cathédrale Saint-Étienne
Jean Mauret (né en 1943)
Vitraux d’accompagnement dans la crypte. Réalisation atelier Mauret. 1985
Calais (Nord-Pas-de-Calais), cathédrale Notre-Dame
Cambrai (Nord-Pas-de-Calais), cathédrale Saint-Géry
Cambrai (Nord-Pas-de-Calais), cathédrale Saint-Géry
Gérard Lardeur (né en 1931)
4 fenêtres de la nef. 1979. Ensemble des baies. 1982. Réalisation Jacqueline Nicolle
Chartres (Centre), cathédrale Notre-Dame
François Lorin (1900-1972)
1 baie du transept. Vie de saint Fulbert. Réalisation atelier Lorin
Don de l’American Institute of Architects. 1954

François Lorin (1900-1972)
1 baie du transept. Motifs symboliques. Réalisation atelier Lorin
Don du Cercle des Amis de la cathédrale de Chartres en Allemagne. 1968
 
Max Ingrand (1908-1969)
Vitraux à l'église Saint-Jean-Baptiste de Rechèvres (Chartres)
 
Udo Zembok (1951 - )
1 verrière dans le baptistère de la crypte (2006)
 
Kim en Joong (1940 - )
2 baies pour la chapelle sainte-Catherine de la crypte de la cathédrale Notre-Dame.
Réalisation ateliers Loire. 
Choisy-le-Roi (Ile-de-France), cathédrale Saint-Louis-Saint-Nicolas
François Chapuis (né en 1928)
14 baies de la nef. 1966
Clermont-Ferrand (Auvergne), cathédrale Notre-Dame
Alain Makaraviez (né en 1936)
2 baies de la façade occidentale. L’Apocalypse, La Genèse.
Exécuté avec Edwige Walmé. 1978-1981
Corbeil-Essonne (Ile-de-France), cathédrale Saint-Spire
Jacques Le Breton
1 baie : Assomption et Couronnement de la Vierge. Vers 1950

Jeannette Weiss-Gruber (née en 1934)
Vitraux. Réalisation atelier Gruber
Coutances (Basse-Normandie), cathédrale Notre-Dame
Jean-Henri Couturat
Verrières de la façade. Évêques fondateurs, saint Lô, Glorification de la Vierge.
3 baies de la chapelle sud du transept
Représentation des bienheureux Thomas Hélie de Biville, Auguste Chapdelaine
et des saints Jean Eudes et François Lefranc. Atelier Daumont-Tournel. 1954-1956

Sylvie Gaudin (1950-1994)
2 baies du transept nord. Allégorie du Temps, de la Vie et de l’Histoire
qui aboutissent au Jugement Dernier. Réalisation atelier Gaudin. 1992-1993

Gilles Rousvoal (né en 1948)
Baies hautes du croisillon sud du transept. Baies hautes du croisillon nord du transept
Verrières du palimpseste. Réalisation atelier Duchemin. 1992-1998

Hubert de Sainte-Marie (1923-1991)
Baies hautes du chœur. Réalisation atelier Sainte-Marie. 1948-1959

 
Digne-les-Bains (Provence-Alpes-Côte d’Azur), cathédrale Notre-Dame-du-Bourg
David Rabinowitch (né en 1943)
Ensemble des baies. Verre dépoli et cives colorées soufflées.
Réalisation atelier Duchemin. 1993-1998
Évry (Ile-de-France), cathédrale de la Résurrection
Père Kim En Joong (né en 1940)
Vitraux (baie d’axe, narthex et chapelle),1995
12 couleurs pour symboliser 12 apôtres. Réalisation atelier Loire.
Fréjus (Provence-Alpes-Côte-d’Azur), cathédrale Saint-Léonce
François Chapuis (1928-2002)
Ensemble des baies et baptistère. 1978 et 1990-1992
Grenoble (Rhône-Alpes), cathédrale Notre-Dame
Anne Le Chevallier (née en 1937). 6 baies de la façade occidentale.
Réalisation atelier Le Chevallier. 2000
Langres (Champagne-Ardennes), cathédrale Saint-Mammès
Philippe Devivier
Baies hautes du chœur, de la nef, déambulatoire. 1967-1977
Le Havre (Haute-Normandie), cathédrale Notre-Dame
Michel Durand (né en 1931)
3 baies du chœur, baies de la nef. Réalisation atelier Durand. 1974
Lille (Nord-Pas-de-Calais), cathédrale Notre-Dame-de-La-Treille
Max Ingrand (1908-1969)
Baie. Réalisation atelier Ingrand. 1965-1966

Ladislas Kijno (né en 1921)
Rosace de la façade occidentale. 1999-2000

Philippe Loup
Baie. 1999
Lucciana (Corse), ancienne cathédrale Santa-Maria-Assunta
Eric Dalbis (né en 1957)
Ensemble des vitraux. Réalisation atelier Meliava. 2001-2002
Lyon (Rhône-Alpes), cathédrale Saint-Jean
Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
1 baie. Réalisation atelier Gruber. 1981-1982

Charles Marq (né en 1923)
2 baies de la chapelle des Bourbons. Réalisation atelier Jacques Simon. 1974

Jean Mauret (né en 1943)
1 baie de la sacristie du chapître. Réalisation atelier Mauret. 1991

Jeannette Weiss-Gruber (née en 1934)
5 baies. Réalisation atelier Gruber. 1969-1970 et 1980
Maguelonne (Languedoc-Roussillon), ancienne cathédrale Saint-Pierre
Robert Morris (né en 1931)
Ensemble des vitraux. Verre thermoformé. Réalisation atelier Duchemin. 1999-2002
Metz (Lorraine), cathédrale Saint-Étienne
Roger Bissière (1886-1964)
2 baies (roses nord et sud de la nef). Réalisation atelier Jacques Simon. 1958-1960

Marc Chagall (1887-1985)
2 baies du chœur (déambulatoire) : Hommage aux Rois et aux Prophètes de l’Ancien Testament :
> 1ère baie : Sacrifice d’Abraham, Lutte de Jacob et de l’Ange, Songe de Jacob, Moïse devant le Buisson ardent ; Histoire de Joseph et de Noé (réseau)
> 2e baie : Moïse reçoit les Tables de la Loi, David et Bethsabée, Jérémie et l’exode du peuple juif ; figure du Christ (réseau)
Verres plaqués, gravure à l’acide et peinture à la grisaille
Réalisation C. Marq et B. Simon (atelier Jacques Simon). 1959-1961

Marc Chagall (1887-1985)
Baie basse de la face est du transept nord (triforium) : Thème du Paradis
Verres plaqués, gravure à l’acide et peinture à la grisaille
Réalisation C. Marq et B. Simon (atelier Jacques Simon). 1961-1964

Marc Chagall (1887-1985)
Baies du transept nord (triforium) : Le Grand Bouquet
Verres plaqués, gravure à l’acide et peinture à la grisaille
Réalisation C. Marq et B. Simon (atelier Jacques Simon). 1968-1970

Jacques Villon (1875-1963)
5 baies de la chapelle du Saint-Sacrement : Moïse au rocher d’Horeb, l’Agneau pascal, la Cène, les Noces de Cana, la Crucifixion. Verres plaqués, gravure à l’acide et peinture à la grisaille
Réalisation C. Marq et B. Simon (atelier Jacques Simon). 1956-1957
Montauban (Midi-Pyrénées), cathédrale Notre-Dame-de-L’Assomption
André-Louis Pierre
1 baie. Réalisation atelier Chigot. Années 1950
Moulins (Auvergne), cathédrale Notre-Dame
Jacques Bony (né en 1918)
Vitraux. Réalisation atelier Bony. 1956
Nantes (Pays-de-la-Loire), cathédrale Saint-Pierre
François Chapuis (1928-2002)
Verrière du transept sud. Représentation des saints du diocèse.
Réalisation atelier Razin. 1957

Anne Le Chevallier (née en 1937)
Vitraux du transept et chapelle nord du déambulatoire.
Réalisation atelier Le Chevallier. 1977-1982

Jean Le Moal (né en 1909)
Vitraux du haut chœur, du triforium
Baies des chapelles du rond-point du déambulatoire et chapelles latérales sud
du déambulatoire. Vitraux abstraits. Réalisation atelier Le Chevallier. 1978-1988

Brigitte Simon (née en 1926)
Baies des chapelles de la nef (nord) et de la façade occidentale.
Atelier Jacques Simon. 1968-1974
Nevers (Bourgogne), cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte
Jean-Michel Alberola (né en 1953)
Baies du transept roman : thème de l’Apocalypse. Chapelles du déambulatoire du
chœur gothique. Réalisation atelier Pierre Defert puis atelier Duchemin. 1997-2002

Gottfried Honegger (né en 1917)
Baies hautes de la nef (nord et sud)
4 baies de la crypte. Réalisation atelier Jean Mauret. 1994-2000

François Rouan (né en 1943)
Baies basses de la nef. Réalisation Benoît Marq (atelier Jacques Simon). 1991-1996

Raoul Ubac (1910-1985)
3 baies du chœur roman, 1 oculus. Réalisation Charles Marq (atelier Jacques Simon). 1977-1983

Claude Viallat (né en 1936)
Baies hautes du triforium et du chœur gothiques.
Réalisation atelier Bernard Dhonneur. 1992-1995

Noyon (Picardie), ancienne cathédrale Notre-Dame
Claude Courageux (né en 1938)
Vitraux de la façade occidentale. Commémoration du millénaire capétien. 1987
Orléans (Centre), cathédrale Sainte-Croix
Pierre Carron (né en 1932)
Vitraux du chœur. Réalisation atelier Gaudin. 1993-2002
Paris (Ile-de-France), cathédrale Notre-Dame
Jacques Le Chevallier (1896-1986)
Baies hautes de la nef et des tribunes. Réalisation atelier Le Chevallier. 1961-1965
Quimper (Bretagne), cathédrale Saint-Corentin
Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
1 baie (chapelle des fonts baptismaux) : Baptême du Christ.
En collaboration avec Josette Mahuzier. 1981

Hubert de Sainte-Marie (1923-1991)
1 baie du déambulatoire sud (chapelle Saint-Paul) : Père Maunoir
Réalisation atelier Sainte-Marie. 1958

Anna Stein (née en 1936)
1 baie : Santik-Du. Réalisation atelier Avice. 1994
Reims (Champagne-Ardennes), cathédrale Notre-Dame
Marc Chagall (1887-1985)
Vitraux de la chapelle d’axe du chœur (chapelle de la Vierge) : Le Christ et
Abraham (baie d’axe), thème de l’Arbre de Jessé (fenêtre de gauche),
Vie des rois de France (fenêtre de droite)
Offerts par la Fédération des bâtiments et des travaux publics
Réalisation Charles Marq (atelier Jacques Simon). 1974

Jacques Simon (1890-1974)
1 baie (petite rose de la façade occidentale), 1956
Offert par l’Alimentation Rémoise. Réalisation atelier Jacques Simon.

Brigitte Simon (née en 1926)
2 baies dans le transept sud (au-dessus des fonts baptismaux)
Offert par la Corporation des vins de Champagne. Réalisation atelier Jacques Simon. 1957

Brigitte Simon (née en 1926)
Vitraux de la chapelle du transept sud et de la chapelle du transept nord
Réalisation atelier Jacques Simon. 1969-1971 et 1981-1982

Rouen (Haute-Normandie), cathédrale Notre-Dame
Sylvie Gaudin (1950-1994)
2 baies (chapelle Saint-Pierre-et-Saint-Paul). Réalisation atelier Gaudin. 1981
Saint-Brieuc (Bretagne), cathédrale Saint-Étienne
Hubert de Sainte-Marie (1923-1991)
Ensemble de vitraux figuratifs et non figuratifs. Réalisation atelier Sainte-Marie. 1970
Saint-Claude (Franche-Comté), cathédrale Saint-Pierre
Matthew Tyson (né en 1959)
Ensemble des baies hautes de la nef. Projet en cours
Saint-Denis (Ile-de-France), cathédrale Saint-Denis
Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
1 baie (chapelle des fonts baptismaux). Réalisation atelier Gruber. 1974
Saint-Dié (Lorraine), cathédrale Saint-Dié
Ensemble des vitraux conçus de 1985 à 1987 sous la direction de Jean Bazaine, auteur du plan de lumière, sur le thème de la Mort et de la Résurrection

Geneviève Asse (née en 1923)
9 baies de la nef (côté sud) et rosace
Mouvement inverse des prières bleues montant à l’assaut du ciel. Réalisation atelier Bony

Jean Bazaine (1904-2001)
7 baies du chœur : L’Ange gardien du Tombeau, la Vierge dans le Vent du Golgotha,
L’Annonce de la Résurrection, La Vierge d’allégresse déchirant son voile
de douleur, la Résurrection. Réalisation Hermet-Juteau (atelier Lorin)

Jacques Bony (né en 1918)
6 baies du bas-côté sud. Combat entre les ténèbres et la lumière (Genèse)

Gérald Collot (né en 1927)
1 baie (chapelle des Evêques) : Le Tombeau du Christ

Dominique Gutherz (né en 1946)
9 baies de la nef (côté nord) : L’Aurore

Elvire Jan (1904-1996)
2 baies du transept (nord et sud) : Le Pain, Le Vin
4 baies de la chapelle du Saint-Sacrement. Variations sur le thème de l’Eucharistie

Lucien Lautrec (né en 1909)
2 baies de la façade occidentale : Passage du monde profane au monde sacré
2 baies de la sacristie : Préparation du célébrant pour la messe

Jean Le Moal (né en 1909)
4 baies : La Passion vécue par Marie

Alfred Manessier (1911-1993)
4 baies du transept nord. Thème de la Passion

Claire de Rougemont (née en 1955)
1 baie (chapelle des fonts baptismaux) : L’eau du baptême
Saint-Malo (Bretagne), ancienne cathédrale Saint-Vincent
Michel Durand (né en 1931)
Vitraux (nef). Après 1968

Max Ingrand (1908-1969)
Vitraux des bas-côtés. Réalisation atelier Ingrand. 1958

Jean Le Moal (né en 1909)
Vitraux (chœur, déambulatoire, chevet, transept). Réalisation atelier B. Allain. 1968-1971
Saint-Pol-de-Léon (Bretagne), ancienne cathédrale Saint-Paul-Aurélien
Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
Vitraux : Moïse et la Terre Promise, Apocalypse de saint Jean
En collaboration avec Josette Mahuzier. 1974
Sélestat (Alsace), cathédrale Saint-Georges
François Chapuis (1928-2002)
Ensemble des baies de la nef. 1986
Senlis (Picardie), ancienne cathédrale Notre-Dame
Claude Courageux (né en 1938)
Vitraux de la chapelle du Bailli. Abstraction. 1993
Soissons (Picardie), cathédrale Saint-Gervais-et-Saint-Protais
Anne Le Chevallier (née en 1937)
Vitraux d’accompagnement des vitraux 19e. Réalisation atelier Le Chevallier. 1990

Jacques Le Chevallier (1896-1986)
2 baies hautes du chœur, 2 baies de la chapelle Saint-Rufin. 3 baies de la
chapelle Saint-Pierre
1 baie de la chapelle d’axe (chapelle de la Vierge). Atelier Le Chevallier. 1969-1970 et 1978
Strasbourg (Alsace), cathédrale Notre-Dame
Max Ingrand (1908-1969)
1 baie (abside du chœur) : Vierge aux bras étendus. Réalisation atelier Ingrand. 1956

Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
Vitraux abstraits et d’accompagnement (transept sud). Réalisation atelier Gruber. 1976-1981
Tours (Centre), cathédrale Saint-Gatien
Max Ingrand (1908-1969)
Vitraux des bas-côtés de la nef et baie occidentale. Réalisation atelier Yvan Guyet. 1947
Tréguier (Bretagne), ancienne cathédrale Saint-Tugdual
Hubert de Sainte-Marie (1923-1991)
Ensemble de vitraux figuratifs et non figuratifs. Réalisation atelier Sainte-Marie. 1950-1960

Hubert de Sainte-Marie (1923-1991)
26 vitraux (dont fenêtre transept sud). Réalisation atelier Sainte-Marie. 1971-1977

Tulle (Limousin), cathédrale Notre-Dame
Jean-Jacques Gruber (1904-1988)
Vitraux. Réalisation atelier Gruber. 1979
Vannes (Bretagne), cathédrale Saint-Pierre
Vitraux de Robert Briand

Vienne (Rhône-Alpes), ancienne cathédrale Saint-Maurice
François Chapuis (1928-2002)
2 roses et 6 baies de la nef. 1955
 

 

 


Date de création : 04/12/2012 @ 18:28
Dernière modification : 30/10/2015 @ 14:17
Catégorie : Arts et Techniques
Page lue 6136 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Nous rejoindre
Pour adhérer à notre association ou pour renouveler votre adhésion,
télécharger ici le bulletin à nous envoyer.

MERCI



Association  « Les Amis de Sainte-Cécile »
association loi 1901 – Mairie  72500 – Flée



Association « Les Amis de Sainte-Cécile »
L’association a pour but de participer à la restauration et à l’animation culturelle de la chapelle Sainte-Cécile.

Nous nous permettons de rappeler à nos adhérents et à notre public des concerts que nous n'avons plus de subventions pour payer les cachets des artistes et les locations de pianos, non plus pour le "pot" de fin de soirée.
Nous tenons au principe de l'entrée libre, mais rappelons que le chapeau à la sortie devient, avec les adhésions, notre seul moyen de continuer les animations et la restauration de la chapelle. Merci de votre soutien.

 
Vous pouvez adhérer au moyen du bulletin ci-dessous. Les cotisations versées par les adhérents peuvent ouvrir droit à la réduction de 50% d’impôt prévue à l’article 200-2 du CGI (Code des Impôts). Exemple : 30€ versés = 15€ de déduction.
Toute personne souhaitant bénéficier de la réduction d’impôt pourra à sa demande se voir délivrer par l’association un reçu conforme au modèle-type fixé par l’arrêté du 25 octobre 2000 et pourra l’annexer à sa déclaration de revenus.
Les dons effectués ouvrent droit à une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20 % du revenu imposable.
 
Exemple : un don de 100 euros = 66 euros d'économie d'impôt
* Nous souhaitons mettre à jour les adresses courriel et les numéros de téléphone des membres afin de faciliter la communication : aidez-nous en écrivant votre email très lisiblement et en script (respectez les majuscules, SVP ). Merci beaucoup.
 

 

^ Haut ^