Chapelle Sainte Cécile

Fermer LA CHAPELLE

Fermer LES TRAVAUX DE RESTAURATION BATIMENT

Fermer LES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

Fermer LES VITRAUX, création et réalisation

Fermer Restauration des FRESQUES

Fermer TÉMOIGNAGES: Vies et Fêtes autour de la Chapelle

Fermer Sites et promenades autour de la chapelle

Fermer Pour VENIR à Sainte Cécile-PLANS

L'Association

Fermer LES AMIS DE LA CHAPELLE SAINTE CÉCILE

Fermer PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos

Fermer NOS FÊTES mémorables

Fermer Arts et Techniques

Fermer NOUS REJOINDRE comme adhérent

Fermer NOUS CONTACTER

A découvrir
Webmaster - Infos
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Inscription au site

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 7 membres


Connectés :

( personne )
PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos - Saison 2024

2024-SC_flyer2xweb_recto_17.jpg

Concerts au chapeau, pas de réservations
sauf personnes à mobilité réduite
Nous vous rappelons que le chapeau est présenté à la sortie
pour permettre à l'association de poursuivre ses objectifs,
animation et participation à la restauration.

 

DATES DES CONCERTS , le dimanche 17 heures

"ICI, AILLEURS, AUTREMENT"

21 juillet

VADIOS DO FADO, chant urbain et populaire portugais

Yannick Giaume à la guitare folk

Etienne Cauchemez à la contrebasse

Karine Bucher au chant

Hélder Lima guitare et voix

 

18 août

IMRAMA musique et ballades irlandaises

Solveig Pickersgill: Violon, voix

François Boudet: Uilleann-pipes, flûte traversière, voix

Pierre-Josquin Goisbault: Chant, guitare, bodhràn, harmonica

 

04 août

La Malle Au Jazz , Trio avec washboard

Des rives du Mississippi,  de Saint-Louis à la Nouvelle-Orléans.

Sébastien Vallet : Saxophone basse, tuba

Gilles Veron : saxophone alto -banjo, chant

Frédéric Oddou au washboard instrument aussi appelé planche à laver

 

01 septembre

VÓDEN, duo, Musique de Scandinavie et des Balkans

 

Marguerite Lersteau : Nyckelharpa, Chant, Shruti box

David Sévérac : Vielle à roue, Kaval bulgare et anatolien

 

Programme

 

 

Journées Européennes du Patrimoine

le samedi 21

et le dimanche 22 septembre

horaires à préciser

 

Dimanche 21 juillet - 17 heures

VADIOS DO FADO, chant urbain et populaire portugais

Yannick Giaume à la guitare folk

Etienne Cauchemez à la contrebasse

Karine Bucher au chant

Hélder Lima guitare et voix

20240721-vadiosdefado01.jpg

20240721-vadiosdefado02.jpg

 

Un mot sur le fado

Le fado est un chant urbain et populaire portugais, né dans les bas-fonds et le port de Lisbonne au Portugal au début du 19ème siècle. Ses origines sont métissées et troubles. Le fado est un chant qui sort du plus profond de l’âme, porté par la musicalité des guitares mais aussi par celle de la poésie et de la langue portugaise.

Cette litanie, loin d'être seulement mélancolique ou nostalgique (la « saudade »), n’est jamais suppliante ni pesante : elle laisse libre cours à tous les sentiments de la vie… la joie, la tristesse, la rage, la surprise, l'attente, l'espoir d'un monde différent...

Aujourd’hui chanté dans les « tascas » (tavernes), les restaurants mais aussi les associations de quartier, il est toujours vivant, comme d’autres chants populaires : et ce n’est pas tant la voix seule qui fait son charme et sa puissance, mais bien l’interprétation qui est faite de la poésie choisie et l’osmose créée entre la voix et les instruments.

Un mot sur le groupe Vadios do fado

Le groupe Vadios do fado est né il y a plus de 12 ans. Au départ, une française qui tombe amoureuse aussi bien de ce chant que de la musicalité de la langue portugaise… et qui entraine avec elle trois autres français, amoureux de musique et de métissage. Elle embarque aussi dans ses concerts un autre musicien et chanteur portugais, natif de Lisbonne, qui chante le fado, des chansons portugaises des années 60 et 70 et ses propres chansons.

Après avoir joué dans de nombreux lieux pendant des années avec une formation de trois musiciens, le groupe est composé aujourd’hui de deux musiciens, Yannick à la guitare folk (qui participe à d’autres groupes musicaux également) et Etienne à la contrebasse (qui participe à des concerts variés, entre le jazz et l’animation de bals), et de Karine au chant. Elle chante régulièrement le fado dans des restaurants à Lisbonne (le fado vadio) et à Paris (restaurants et concerts aux Affiches à St Michel).

Pierrot, qui faisait vibrer la guitare portugaise, nous a quittés en juin 2021.

Le nom du groupe est un clin d’œil : « vadio », signifie en effet « vagabond », à l’image à la fois de celles et ceux qui, principalement, chantaient le fado à l’origine. A l’image aussi de la manière dont ce chant vit encore aujourd’hui : le « fado vadio » se chante, au gré des rues de Lisbonne (et ailleurs !), par celles et ceux qui le souhaitent en tant qu’amateurs. Interprétant, pour une grande part, le fado dit traditionnel (chaque fado possède une structure musicale précise), le groupe Vadios do fado fait vivre cette musique en laissant une place à l’improvisation et en invitant d’autres musiciens ou chanteurs quand l’occasion se présente.

 

Présentation des musiciens de Vadios do fado

Yannick Giaume chante depuis qu’il est enfant et aime ça. Il s’est retrouvé dans des chœurs classiques, puis des chorales autogérées. Il a participé à diverses formations, des groupes mêlant siffleurs et kazoos (Les Rossignols Milanais), des chorales (Si bémol et 14 demis / Les Barbus Mignonnes), de l’accompagnement à la guitare pour de la chanson napolitaine (Anema e core), ainsi qu’instrumentiste au kazoo (Les X-Bestek orquestra), et au sein d’un groupe de soundpainting (Zontag). Il joue actuellement avec Breizh Napoli (chants à écouter et musiques à danser) et Vadios do fado (fado).

Etienne Cauchemez a 54 ans et joue de la contrebasse. Il a appris à se débrouiller de cet instrument avec divers enseignants, dont Olivier Caillard, François Janneau et Jean-François Jenny-Clark. Il partage son temps entre la scène et la transmission de la musique, notamment auprès des plus jeunes, au sein du projet Démos. Il joue aussi du trombone au sein de la Fanfare Invisible et de la Fanfare des Timbrés.

Karine Bucher a 51 ans. Attirée par le chant, elle participe à diverses chorales (classiques et autres). En 1999, elle tombe amoureuse du Portugal et du fado qu’elle chante, pour son plaisir, dans des restaurants à Lisbonne (fado vadio) et à Paris (restaurants, concerts). En parallèle, le groupe Vadios do fado nait en 2004, d’abord en duo avec Yannick puis, après des évolutions, en trio avec Etienne. Le groupe se produit à l’occasion de concerts dans des cafés, restaurants et lieux associatifs.

Hélder Lima est né dans la ceinture ouvrière de Lisbonne au printemps 1953 et vit en France depuis 1976 où il a pris goût à la guitare classique et au chant. Il s’est mis à composer des chansons aussi bien en français qu'en portugais (entre autres du fado). Passionné de Brassens, il a transposé une quinzaine de ses chansons en portugais. Il chante ses propres chansons et d’autres lors de concerts et, en particulier, ceux du groupe Vadios do fado.

 

PROGRAMME :

 

Partie 1

O meu amor anda em fama (Mon amour est fameux) - João Ferreira Rosa, João Mário Veiga, Fernando Pessoa, Carlos Conde / populaire (Fado Mouraria)

Mais um fado no fado (Encore un fado dans le fado) - Júlio de Sousa / Carlos da Maia (Fado Perseguição)

La maison sur le port (Adaptation française de « A casa da Mariquinhas ») – Pierre Cour / Alberto Janes

Eu preciso de te ouvir a voz (J’ai besoin d’entendre ta voix) - Vasco de Lima Couto / Armando Machado (Fado Súplica)

Fado da Defesa (Fado de la défense) - Antonio Calém / José António Sabrosa (Fado da Defesa)

Uma noiva (Une fiancée) – Aldina Duarte / Jaoquim Campos (Fado Rosita)

Lisboa antiga (Lisbonne d’autrefois) – José Galhardo / Amadeu do Vale / Raúl Portela (“Olhai senhores, esta Lisboa de outras eras…”)

O lobo da serra (Le loup de la montagne) - Paco Gonzalez / populaire (Fado Menor)

Temos encontro marcado (J’ai rendez-vous avec vous) – Georges Brassens (adaptation Hélder Lima)

Canção de embalar (Berceuse) – José Afonso

Cheira a Lisboa (Odeurs de Lisbonne) - César de Oliveira / Carlos Dias (“Cheira bem, cheira Lisboa”)

 

Partie 2 

Foi na travessa da Palha (Dans le passage da Palha) – Gabriel De Oliveira / Frederico de Brito (Fado Britinho)

Rosa enjeitada (Rose abandonnée) – José Galhardo / Raùl Ferrão  

Eu nasci amanhã (Je suis née demain) - Artur Ribeiro / Joaquim Campos (Fado Alexandrino)

Amar, amar (Aimer, aimer) – Florbela Espanca / Teresa Silva Carvalho

Fado Peniche (Abandon) – David Mourão-Ferreira / Alain Oulman (Fado Peniche)

A saudade aconteceu (Et la saudade surgit) – Jorge Rosa / Alves Coelho (Fado Maria Vitória)

Meu corpo (Mon corps) – Ary dos Santos / Fernando Tordo

Cantar de emigração (Chant d’émigration) – Rosalia do Castro / José Niza

Tio Arquibaldo (Oncle Archibald) – Georges Brassens (adaptation Hélder Lima)

Saturno (Saturne) – Georges Brassens (adaptation Hélder Lima)

Cena doméstica (Scène de ménage) – Hélder Lima / Fado Mouraria

Grândola vila morena (Grândola, ville mordorée) – José Afonso

 

*********************************************************

Dimanche 04 août - 17 heures

La Malle Au Jazz , Trio avec washboard

Des rives du Mississippi,  de Saint-Louis à la Nouvelle-Orléans.

Sébastien Vallet : Saxophone basse, tuba

Gilles Véron : saxophone alto -banjo, chant

Frédéric Oddou au washboard instrument aussi appelé planche à laver

202408_04Sebastien02.jpg  202408_04Gilles02.jpg202408_04Fred02.jpg

     La Malle au Jazz surprend tout d’abord par une instrumentation tout à fait originale.
Le groupe est composé de Gilles Véron au chant et au banjo, de Sébastien Vallet au saxophone basse,
 un instrument très rare, à la taille et au son impressionnants. Pour l'occasion ils seront accompagnés
par Frédéric Oddou au washboard instrument aussi appelé planche à laver.
  Constitué de blues et de standards de jazz, le répertoire du groupe évoque immanquablement les rives du Mississippi,
 de Saint-Louis à la Nouvelle-Orléans.
Musiciens complices et expérimentés, Gilles, Sébastien et Frédéric se sont forgé un style très personnel,
 libre et décontracté.


Sébastien VALLET
 

 Il commence la musique à 7 ans par la trompette mais sans succès, ce n'est qu'à 15 ans qu’il se remet à la musique et cette fois ci au saxophone son instrument de prédilection. Après 2 ans de cours particuliers pour apprendre les bases de l'instrument il continue en autodidacte en intégrant divers orchestres. D'abord un groupe de bal avec son frère, puis par la suite s'intéresse au jazz en particulier. Ce n’est que beaucoup plus tard qu’il reprend des cours à Paris avec Michel Golberg au sein de l’école ARPEJ et étudie ainsi l'harmonie.

 Professionnel depuis 2000, il à fait partie de nombreuses formations comme " La Planche à Laver " avec laquelle il a joué et enregistré à la nouvelle Orléans. Il joue tous les saxophones, du soprano au baryton et aujourd’hui du saxophone basse avec La Malle au Jazz.

 Il s'est remis récemment aux instruments à embouchures et joue du tuba au sein des "Hot troubadours ».

Il fait partie actuellement de divers groupes tel " Normandy Jazz Patrol «, " Cool on the West coast ",

" les Imposteurs ", " Blackstick trio».

 

Gilles VERON

Son premier instrument a été la guitare classique.

Il est arrivé au jazz assez tardivement, en autodidacte, délaissant, dans un premier temps,  la guitare pour se consacrer à la clarinette et au saxophone et plus récemment à la mandoline et au banjo.

Musicien professionnel depuis 1999, il a été à l'origine de bon nombre de projets musicaux et créé des groupes comme la Planche à Laver et, plus récemment, le Normandy Jazz Patrol, la Malle au Jazz ainsi que le Travesso Ragtime Duo.

Multi-instrumentiste, il se passionne pour de nombreux genres musicaux comme le ragtime, la biguine antillaise ou le choro brésilien... Des séjours à la Nouvelle-Orléans, en Martinique ou en Guyane lui ont permis d'enrichir ses connaissances dans différents styles de musique.

Normand d'origine et résidant dans la Manche, il participe régulièrement à diverses manifestations culturelles dans sa région ainsi que dans toute France.

 

Frédéric ODDOU :

Fred a commencé à étudier la batterie à l’âge de 7 ans avec différents professeurs, il est musicien professionnel depuis l’âge de 18 ans. Il a participé à de nombreuses formations de jazz et de blues dans les Alpes entre 1991 et 2000, au côté notamment de Pierre Drevet et Alfio Origlio.

Entre 2000 et 2022 il a été un membre actif du Camion Jazz, participant à de nombreux projets, et accompagnant de nombreux artistes tels que Scott Hamilton, Joe Cohn, Luigi Trussardi, Alain Jean-Marie, Nicolas Dary, William Chabbey, Laurent Courthaliac, Philippe Carment, Fabien Mary, Florent Gac, Christian Escoudé, Gaël Horellou, Pierre Drevet, Jerry Edwards, Yoann Loustalot, Pierrick Pedron, Laurent Coq, François Chassagnite, Luigi Grasso, Pasquale Grasso, Patrick Artero, Mathias Allamane, Louis Winsberg, Stan Laferrière, Tricia Evy, Gilles Naturel, Daniel Huck… Il figure également sur de nombreux disques enregistrés au cours de ces années.

Depuis 2009, il joue également du washboard dans de nombreuses formations de jazz traditionnel.

En 2022 il quitte le Camion Jazz et rejoint l’association Swing Scénique pour laquelle il participe à de nouveaux orchestres : Goldy trio, Cool on the West Coast, Normandie Jazz Patrol…

Depuis quelques années il participe également à certains projets de l’association Tradijazz, notamment Les Hot Troubadours.

PROGRAMME

  1. Tin Roof Blues (Bb)
  2. The Glory of Love (F)
  3. Blues my naughty Sweetie... (Gm)
  4. Rocking Chair (Eb)
  5. Dreaming the Hours away (F)

 

  1. Nobody knows you (F)
  2. Shine (C)
  3. Russian Rag (Dm)
  4. I'm alone because  (F)

 

  1.  Washboard Wiggles (Dm)
  2. The Tennessee Waltz (G)
  3. Tiger Rag (Bb)
  4. Old Fashioned Love (C/F)
  5. Love me or leave me (Dm)

 

  1. After you've gone (Bb)
  2. I wish I knew how...(Eb)
  3. Miss the Mississippi (C)
  4. Who's sorry now (Ab)
  5. Jada (F)

 

  1. I never knew (F)
  2. You belong to me (G)

 

-------Rappel

      -Eh là bas (F)

  1. Do you know what it means (C)

 

 

*********************************************************

Dimanche 18 août - 17 heures

IMRAMA musique et ballades irlandaises

Solveig Pickersgill: Violon, voix

François Boudet: Uilleann-pipes, flûte traversière, voix

Pierre-Josquin Goisbault: Chant, guitare, bodhràn, harmonica

20240818__imramatrio03.jpg

 

IMRAMA explore le côté intime et recueilli de la musique irlandaise, alternant douces folksongs, mélodies traditionnelles (jigs, valses, reels, polkas...) et pièces d'inspiration baroque.

Faisant une place importante aux bourdons, voix, cordes, vents et percussions se retrouvent dans une balade musicale, harmonieuse et directe.

Chapelles, églises et autres cocons architecturaux... le trio porte une affection particulière pour ces espaces résonnant, qui placent la musique à portée d'oreille. Tout en narrant les histoires chantées, les musiciens en profitent pour présenter les instruments présents sur scène, comme l'uilleann pipes, l'enivrante cornemuse irlandaise...

 

Exemple de répertoire : The parting glass, Down by Sally Gardens, The humours of Ballyloughing, Maire Ruà, Adieu lovely Nancy, O'Carolan's draught, Jackson's family jig, The turtle dove ...

Les 3 musiciens vivent en Bretagne et nourrissent leur répertoire par leurs voyages en Irlande, leurs rencontres autour des musiques traditionnelles, lors de stages, de sessions, de festivals...

Solveig Pickersgill est musicienne et professeure de violon. Après une formation classique, elle se dirige vers les musiques du monde et l'improvisation. Elle voyage ainsi des pays de l'est au nord-est du Brésil, de l'Irlande à l'Afrique en passant par Cuba et officie également dans les musiques plus "actuelles" : chanson rock, afro-reggae, hip-hop...

François Boudet est musicien dans différents groupes de musique, et membre fondateur de l'association Pib-ilin (uilleann-pipes en breton) qui promeut le uilleann-pipes en Bretagne en organisant des stages et masterclass. Il apprend cet instrument et sa fabrication au contacts de musiciens irlandais, bretons, et des luthiers de renom.

Flûtiste de formation, il pratique également la contrebasse dans des groupes jazz swing et de chanson française.

Pierre-Josquin Goisbault est auteur-compositeur-interprète, joue dans diverses formations. Entre musiques traditionnelles et chanson française, il est également professeur de guitare au Groupement culturel breton des pays de Vilaine à Redon, en a encadré l'atelier de musique irlandaise, et organise de nombreuses sessions et scènes-ouvertes dans cette région. Violoncelliste de formation, il fait très vite, de la guitare et de la voix, ses instruments de cœur, complétés du banjo, de la mandole ou du bodhràn, la percussion irlandaise.

*********************************************************

dimanche 01 septembre - 17 heures

VÓDEN, duo, Musique de Scandinavie et des Balkans

"Voyage immobile de la Suède aux Balkans".

Marguerite Lersteau : Nyckelharpa, Chant, Shruti box

David Sévérac : Vielle à roue, Kaval bulgare et anatolien

20240901_voden01.jpg

photo ©Claire Huteau

 

20240901_voden02.jpg

photo ©Louise Quignon

Vóden réunit Marguerite Lersteau au nyckelharpa et David Sévérac à la vielle à roue. À travers deux instruments anciens souvent méconnus auxquels s’ajoutent des touches de chant et de kavals, leur duo – sensible et détonant – interprète un répertoire traditionnel et composé, dans la lignée de leurs influences scandinaves et balkaniques.

Sonnant comme une seule entité, parfois comme mille, l’illusion est donnée par les mélodies et les accords qui s’entrecroisent autour de toutes leurs cordes frottées, tantôt avec douceur ou beaucoup d’énergie.

De la Suède à la Turquie, de la polska à la kopanitsa, ils offrent à écouter leur attirance commune pour l’exploration des musiques populaires et la recherche du rythme.

PROGRAMME

20240901_progvoden.jpg

Marguerite Lersteau est née au coeur du bocage vendéen. C’est très tôt qu’elle se met à chanter, apprenant seule par mimétisme. Elle explore en autodidacte la pratique instrumentale de la guitare folk l’année de ses 18 ans et développe des compositions guitare- voix- harmonica dans le style folk des années 70’s.

A cette même période, elle découvre les musiques traditionnelles à travers la danse et l’apprentissage du violon. Touchée par leur caractère fédérateur et populaire, elle s’initie durant deux années auprès de Maxime Chevrier au répertoire traditionnel vendéen – par transmission orale- et fréquente les cours de danse et les bals folks afin de lier la musique, le rythme et le mouvement.

C’est en 2012 qu’elle essaie pour la première fois un nyckelharpa (vièle à archet suédoise du XIVème siècle). Conquise par sa sonorité et sa facture complexe, elle fait l’acquisition de son propre instrument en 2014. L’apprivoisant grâce à sa technique de jeu de violon, ce n’est qu’en 2016 qu’elle suit un premier stage collectif dirigé par Éléonore Billy. Elle se passionne ensuite véritablement pour le répertoire lié au nyckelharpa – celui de la Suède – en 2017, lors d’un second stage avec Éléonore en comité réduit. Elle bénéficie en 2018 d’une bourse de compagnonnage de 10 jours auprès d’Éléonore, délivrée par la FAMDT et l’Adami.

Elle s’attache aujourd’hui à se perfectionner dans la pratique du style et se forme aux danses et répertoires des musiques à danser de Suède, notamment à travers l’enseignement de l’accordéoniste Martin Coudroy et – à distance- celui de la violoniste suédoise Mia Marine.

Sensible aux musiques traditionnelles des Balkans, elle a participé à différentes master-class dirigées par Henri Agnel, Efrén López, Isabelle Courroy, Kelly Thoma et Emmanuel Frin afin d’étudier les rythmes, les gammes, les ornementations et le style des répertoires de Turquie, de Grèce, de Crête et de Bulgarie. Elle a fait partie notamment des musiciens présents sur scène lors du concert de Kelly Thoma et ses invité.es joué lors du festival Eurofonik 2023.

Elle s’est également initiée au klasik kemençe turc avec Chrysanthi Gkika, ou encore au saz turc avec Engin Atabay. Mais c’est l’apprentissage de la lyra crétoise qui retient aujourd’hui son attention.

Elle a pratiqué le chant turc avec Veka Aller et à travers les cours menés par Eléonore Fourniau, et à reçu une approche du chant suédois avec l’ensemble vocal Kongero et la chanteuse Anna Wikénius.

En troisième année d’apprentissage autonome du suédois, elle affectionne la musique des langues en général et est très attachée à analyser les différents accents et les mélismes qui se retrouvent dans les répertoires qu’elle chante.

Elle fait partie intégrante de plusieurs autres projets parmi lesquels le quintet Soñj (musiques anciennes occidentales et musiques anciennes et populaires d’Orient) et le sextet Vilaine (Chants polyphoniques à danser en langues régionales de France diverses et variées)

 

David Sévérac a grandi au  pied de la montagne noire, dans le Tarn, et commence son parcours musical à 8 ans par l’étude du piano.

En 2005, il rencontre le milieu des musiques traditionnelles du monde en prenant des cours de percussions du moyen Orient (derbouka, riqq et bendir).

En parallèle, il fréquente les balètis occitans et y découvre la vielle à roue. C’est en mai 2008 qu’il commence auprès de Pascal Jaussaud son apprentissage de l’instrument, fasciné par son côté 3 en 1 regroupant mélodie, bourdon et rythmique. Il se formera par la suite auprès de Pascal Lefeuvre, Gregory Jolivet et Romain Baudouin.

Il intègre en 2014 le collectif Kreiz Breizh Akademi #5, formation dédiée à l’étude des musiques modales et dirigée par Erik Marchand en Centre Bretagne. Il bénéficie durant cette formation de l’apprentissage de nombreux intervenants et s’initie à la musique égyptienne en se rendant sur place auprès des musiciens d’Egyptian Project (Sayed Eman, Salama Metwally, Ragab Sadek). Il y découvre notamment le kawala – flûte oblique traditionnelle égyptienne.

Le collectif KBA#5 se produira sur scène par la suite avec son spectacle 5ed Round durant deux années.

Attiré par la sonorité des flûtes obliques et des instruments à vents spécifiques des Balkans, il se forme régulièrement depuis 2018 au jeu de la flûte
kaval. Essentiellement auprès d’Isabelle Courroy et à travers les répertoires bulgare et anatolien.

Il bénéficie en 2022 d’une bourse de compagnonnage délivrée par la FAMDT et l’Adami pour étudier durant dix journées aux côtés d’Isabelle en cours particuliers. Il se rend également en 2023 en Bulgarie pour des cours particuliers de kaval avec Kiril Belezhkov.

Depuis décembre 2021, il étudie également la gaïda (cornemuse bulgare) auprès d’Emmanuel Frin – avec lequel il suit également régulièrement des master-class autour du style de jeu bulgare-  par intérêt pour le timbre de l’instrument et pour étoffer encore davantage sa connaissance du répertoire bulgare. Il a également suivi des cours particuliers en Bulgarie avec Kostadin Atanasov en 2023.

Tout au long de son parcours, il s’est également perfectionné avec des musiciens tels que Eléonore Fourniau, Mehmet Salih Inan, Henri Agnel, Efrén López, Laurent Clouet, Bénédicte Jucquois et Kelly Thoma. Il a lui aussi fait partie des musiciens présents sur scène lors du concert de Kelly Thoma et des invité.es joué lors du festival Eurofonik 2023.

Il se produit actuellement dans les groupes Soñj (musiques anciennes occidentales et musiques anciennes et populaires d’Orient ) et le trio Nava (musique à tempéraments nomades).

 

Contact et médias :

Contact : voden@sublimebazar.com ou 02 99 50 98 94

Site internet : https://www.voden.fr

Réseau  : https://www.facebook.com/vodenduo

Chaîne YouTube: https://www.youtube.com/@vodenduo

 

 



 


 

 


 

 


 

 

 

 


Date de création : 10/01/2024 @ 12:10
Dernière modification : 11/06/2024 @ 16:07
Catégorie : PROGRAMMES-Reportages photos et vidéos
Page lue 951 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Nous rejoindre
telecharger.gif

 

association@chapellesaintececile-flee.net



Association  « Les Amis de Sainte-Cécile »
chez Mame Monthulé Sylviane

14 rue Saint Jacques

Château du Loir

72500 MONTVAL sur LOIR

 

Association « Les Amis de Sainte-Cécile »
L’association a pour but de participer à la restauration et à l’animation culturelle de la chapelle Sainte-Cécile.

Nous nous permettons de rappeler à nos adhérents et à notre public des concerts que nous n'avons que très peu d'aides financières pour payer les cachets des artistes et les locations de pianos, les programmes et les flyers, non plus pour le "pot" de fin de soirée.
Nous tenons au principe de l'entrée libre, mais rappelons que le chapeau à la sortie est, avec les adhésions, notre seul moyen de continuer les animations et la participation à la restauration de la chapelle. Merci de votre soutien.

 
Vous pouvez adhérer au moyen du bulletin ci-dessus. Les cotisations versées par les adhérents peuvent ouvrir droit à la réduction de 50% d’impôt prévue à l’article 200-2 du CGI (Code des Impôts). Exemple : 30€ versés = 15€ de déduction.
L'association envoie un reçu, tous les ans , en même temps que l'invitation à l'assemblée générale, conforme au modèle-type fixé par l’arrêté du 25 octobre 2000 qui pourra être annexer à la déclaration de revenus.
Pour les dons exceptionnels, un reçu est envoyé sur demande.
Les dons effectués ouvrent droit à une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20 % du revenu imposable.
 
Exemple : un don de 100 euros = 66 euros d'économie d'impôt
* Nous souhaitons mettre à jour les adresses courriel et les numéros de téléphone des membres afin de faciliter la communication : aidez-nous en écrivant votre email très lisiblement et en script (respectez les majuscules, SVP ). Merci beaucoup.
 

 

^ Haut ^